Composants Jieldé


Les principaux éléments :

Une lampe Jieldé est constituée de peu de pièce différente, et son montage d'une facilité enfantine (ou presque) c’est l'une des grandes raisons de son succès commerciale dès son invention.


Équerre et différents supports
(Extrait de documents techniques personnels)
Abat-jour (globe) complet avec son porte douille
et bras de 25 et 40 cm. Échelle non respectée sur le dessin
(Extrait de documents techniques personnels)















Renseignements





Les plaques et étiquettes Jieldé

Les plaques et étiquettes sont toujours positionnées sur le col de l'abat-jour, les premières sont rivetées et n'ont jamais permis de "dater" la lampe. En effet, celles-ci étaient utilisées selon le bon vouloir des ouvriers ou selon le stock dont ils disposaient. La plupart du temps, les lampes Jieldé étaient vendues directement au fabricant de la machine-outil et non pas à l'usine. On trouve alors parfois des lots de plaques bleues ou noires uniquement, par exemple.
La  méthode la plus précise pour dater votre ancien modèle est de regarder la date de fabrication de la machine-outil sur laquelle elle était utilisée (pas facile quand la lampe à traversée la France ou le monde entier. . .) aucun brocanteur / vendeur lambda à ce détail. 
Dans un second temps, les détails comme la couleur de la peinture d'origine de la lampe (vert ou gris), les éléments de la lampe peuvent donner des indications (le porte-douille court et la douille à collerette céramique semblent avoir été les premiers modèles).
Toutefois, il est certain que les plaques rivetées sont plus anciennes que les étiquettes collées, apparues à partir des années 80.
Les plaques en relief que l'on trouve sur Ebay par exemple ne sont pas des pièces d'origine Jieldé.
Si votre lampe ne dispose plus de sa plaque, alors le vendeur à préférer la vendre à part !
Si la plaque est numérotée alors il s'agit d'un modèle récent (à partir de 1986) .... choisissez votre lampe en conséquence !
_________________________________________________________________________________

Les plaques Jieldé traditionnelles:



Il existe 3 couleurs d'origine : noire, bleue et verte, les plus communes, dès la fin des années 50 jusqu’à la fin des années 70.

Ensuite sera des étiquettes collées (visible ci-dessous).
Puis à partir de 1986, le retour de la plaque rivetée avec un n° de série jusqu’à aujourd'hui. Lesquelles ne sont pas présentes sur ce site.


Renseignements

_________________________________________________________________________________

Les plaques Jieldé rares :





Il semblerait que ce soit la première série de plaque Jieldé, la plus ancienne.
Ici, la France et son nom comme la verte traditionnelle mais cernée d'un anneau complet représentant un globe,
On constate la mention "Made in France" à droite.









Couleur verte avec anneau complet, la mention de droite "Made in France " disparaît pour "Marque modèle déposés











Couleur verte, avec le graphisme des noires et bleues, donc sans la France. Il s'agit d'une erreur de coloration.














Les 2 suivantes : plaque de lampe Jieldé commercialisé en Suisse sous le nom de Flurex.
la première semble la plus ancienne, la seconde est la seule qui soit datée, ici : octobre 1968.
Il apparaît également sur les 2 le N° de brevet déposé en Suisse 





Ici sans doute la plus rare : un exemplaire d'origine de lampe Jieldé pour une société d'électricité anglaise.
Le nom Jieldé n'y est pas mentionné. On y trouve le brevet déposé en Angleterre, lieu de fabrication (Made in France) et la société utilisatrice.
(Collection privée)











_________________________________________________________________________________

Les étiquettes Jieldé:

Egalement en aluminium mais collées et ont évolué suivant l'époque. 
Avec des informations très variable les unes des autres, ces étiquettes restent très difficiles à datées. On sait qu'elles apparaissent à la fin des années 70.
Ces étiquettes Jieldé sont bien d'origine, se ne sont aucun cas des copies ou imitations.
Puis à partir de 1986, le retour de la plaque rivetée avec un n° de série jusqu’à aujourd'hui. Lesquelles ne sont pas présentes sur ce site.
Voici les 4 exemples d'étiquettes Jieldé collées :



Renseignements

_________________________________________________________________________________

La lentille de Fresnel Jieldé ou "écran":

La lentille était utilisée d'origine pour éviter les zones d'ombres pour les dessinateurs mais aussi dans les ateliers pour protéger l'ampoule des projections de poussière, graisse, huile etc.
Il n'y a pas d'effet "loupe", elle n'améliore en aucun cas la puissance du faisceau, bien au contraire.

La lentille se clipse sur l'abat-jour des modèles
"standard" (anciens) ou "loft" (récents)
Diamètre 16 cm

Chacune est estampillée 
du nom de la marque "Jielde"
 






























_________________________________________________________________________________

Les interrupteurs Jieldé:



De la création de la lampe jusqu'aux années 80, les interrupteurs étaient en acier laitonné ou nickelé, puis ont été remplacés par un modèle en plastique noir.


Pour les premiers, s'ils sont défectueux : ne les jeter pas ! ils se réparent très facilement !











_________________________________________________________________________________

Les douilles Jieldé:

Toute douille d'origine dispose de sa bague, permettant de la fixer au porte-douille à l'aide de 2 vis, 4 modèles différents suivant la période de fabrication.

Inutile de remplacer votre douille : celles-ci sont toujours aux normes électrique et de sécurité actuel.
Et il est très facilede trouver des ampoules basse consommation ou LED parfaitement adapter en B22 ou E27.

A gauche : douille laiton, pour ampoule type B22, à baïonnette, puis des modèles type E27 avec collerette céramique vissée ou totalement céramique.














Douille porcelaine




















_________________________________________________________________________________


Les supports Jieldé:


Celui du haut permet de fixer la lampe sur une table à dessin, le second est plutôt destiné à un établi. Cette pièce, également appelée pince-étau, peut avoir deux tailles de serrage : 50 et 70 mm.


3 commentaires:

  1. un grand merci pour tout ce travail, j'adore les lampes et luminaires, j'ai passé un agréable moment a regarder votre travail, et j'en suis pour le coup, moins ignorant que ce matin en me levant !!
    heureusement qu'il y a des gens comme vous, qui aiment partager leur savoir !
    F. Dousset.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous !
      A bientôt sur http://www.autrefois-la-lumiere.com/

      Supprimer
  2. j'adore les lampes Jieldé,elles sont hors du temps,j'en possède une 5 bras et avec vos explications je vais pouvoir la rénover,un grand merci à vous et continuer à nous faire rêver.

    RépondreSupprimer

Vous avez apprécié le site autrefois-la-lumiere.com ?
Pour qu'il soit approvisionné en nouvelles informations : vous pouvez participer à son financement avec un don de votre choix

Merci d'avance.