Lampes Jumo

Logo des lampes Jumo 1970
Jumo desklamp
Premier logo de la marque Jumo
Ses 3 créateurs Yves Jujeau, Pierre et André Mounique créent la "Société Nouvelle des Etablissements JUMO" (assemblage des 2 premières lettres de chaque nom) à Bagnolet (France) dans les années 40, rachetée fin 70 par Concord (société anglaise), elle deviendra Jumo Concord, puis sera délocalisée et disparaîtra dans les années 80.

Très répandu et populaire en France, les lampes Jumo sont d'abord conçue pour tous les métiers du bureau et se décline ainsi en une centaine de modèles.
Le fabricant c'est à la fois inspirer du passé pour certains modèles et innover d'un design très moderne pour d'autre.
Aucune lampe Jumo n'est identifiée, ni par un logo ni de son nom (sauf le modèle "Lucidus Bloc") mais on retrouve souvent le N° de modèle gravé dans le leste en fonte du socle. La plupart sont toutefois bien reconnaissables par certains éléments spécifiques à cette marque (projecteur, articulations, socle, etc...).

Renseignements

Jumo tischlamp
Collection de lampes Jumo à retrouver en détail ci-dessous
Lampes Jumo

Il existe quelques modèles Jumo très rechercher pour leur pseudo attribution à certains designers du XXème siècle.
Mais comme l'indique Brigitte Durieux, (journaliste, auteur d'ouvrages spécialisés) dans son livre Le mobilier industriel : "Invraisemblable, ... celle d'un lien entre [ ] la marque et les créatrices E.Gray et C.Perriand. Sur ce point, les historiens de l'art sont formels : ni l'une, ni l'autre n'a dessiné pour Jumo."
J'ai donc effectué mes propres recherches et voici mes conclusions :

_________________________

Charlotte Perriand 

Lampe de bureau Jumo mod. 600
et applique Jumo mod. 700
Finition émail vert


Cette designer reconnue n'est en rien responsable du design des lampes Jumo, à ce jour, aucune archives, documentations ou même sa biographie ne mentionne cette lampe ou ce fabricant dans les réalisations de C.Perriand.
On sait seulement qu'elle a "sélectionnée" (et non pas dessinée) le modèle 600 de Jumo pour l'exposition "Le Bazar" au Musée des Arts décoratifs de Paris en 1949, puis plus tard, repris lors d'une rétrospective à l'exposition du Centre Pompidou.
Le problème est que ce détail de l'histoire n'est pas mentionné sur le catalogue de la rétrospective, le nom de Jumo ni le modèle (qui a évolué depuis) ne sont pas mentionnés, l'amalgame est fait et sera reproduit indéfiniment, même par de grande maison d'expert et de vente aux enchères.
Aujourd'hui, on observe n'importe quoi : tous les modèles Jumo, même les imitations, sont attribués à C.Perriand : c'est simplement faux.

archive lampe jumo
Extrait allemand du catalogue du Centre Pompidou
Traduction :
"Lampe de bureau, circa 1960
Tube en acier et tôle d'acier, chrome
Signes d'utilisation normale, non électrifiée."

Jumo 600 de première génération,
c'est exactement cette lampe que
 Perriand a sélectionnée pour l'exposition.























J'indique en bas de page, les deux techniques d’articulations, qui permet donc de dater approximativement la période de production.
________________

Eileen Gray

Lampe Jumo Paris
(Dit "Mermaid" =sirène)
Le nom de Eileen Gray est associé à Jumo par de nombreuses maison de vente aux enchères pour une seule raison :
E. Gray a conçu un fauteuil laqué noir et ivoire dit " La sirène" (voir le fauteuil ici) et on observe sur le modèle Jumo Paris (ci-contre) une sirène jouant de la Lyre. Cette seule référence possible est très limite pour lui attribuée sa paternité, d'autant plus qu'elle a principalement œuvrer de 1913 à 1937 alors que Jumo est apparu qu'après la seconde guerre mondial.
Lorsque l'on étudie les techniques de construction de cette lampe, facile de s'apercevoir qu'il est impossible de la datée d'avant 1950, certaines versions sont même beaucoup plus récentes.
Et la aussi, aucune archives, documentations et biographie ne montre cette lampe dans les réalisations de Gray.
Le modèle N.71 est construit sur la même technique du métal nervuré, elle est donc, à tord, également attribuée à Gray.
Lampe Jumo N.71

http://www.autrefois-la-lumiere.com/2012/07/lampe-jumo-n71-eileen-gray.html
Extraits du film " Le gendarme se marie" 1968 de Jean Girault -
 Société Nouvelle de Cinématographie - Avec Louis de Funès et Michèl Galabru
Sur le bureau : une lampe Jumo modèle N.71
















___________________
La sculpture de G. Miklos
qui porte le nom de bolide

Gustav Miklos


La lampe de bureau rétractable Lucidus Bloc de Jumo est souvent attribuée au sculpteur hongrois Gustav Miklos et surnommé "Bolide", la aussi c'est une erreur :
Bolide est le nom d'une sculpture de G.Miklos réalisé en 1924 en bronze patiné (voir ci-contre) lointaine ressemblance avec la lampe Jumo.
D'après sa biographie, ce sculpteur n'a d’ailleurs jamais conçu de luminaire. Aujourd'hui, toute l'histoire et son créateur sont bien connu, à lire en cliquant sur le lien ci-dessous :

Plus d'information sur la Jumo Lucidus Bloc ici.

















______________________________

Renan de la Godelinais

Certains galeristes et commerçants indiquent que René (dit Renan) de la Godelinais, aurait participé à la conception des luminaires Jumo. Décorateur de métier, il est l'un des promoteurs du mouvement Formes Utiles et membre du comité directeur de l'UAM (Union des Artiste Moderne) entre autres.
De La Godelinais utilisait beaucoup les lampes Jumo pour accompagner ces meubles lors de ces exposition comme le montre ces extraits de livre
Ces archives créent aujourd'hui un mal-entendu : le fabricant des lampes -Jumo donc- n'est pas précisé. C'est bien dommage parce que pour certains, cela suffit à les attribuées à La Godelinais.

 Lampe Jumo modèle 600 et mobilier de De La Godelinais -
"L'art ménager Français" Flammarion 1952 
Lampe Jumo 600 extrait du catalogue Jumo

Applique Jumo modèle 700 avec mobilier
 de De La Godelinais 1948-49 UAM.


























_______________________________________

Les imitations de lampe Jumo

Les lampes Jumo étaient un vrai succès commercial, devenu source d'inspiration, d’imitation par les autres fabricants de l'époque (et encore aujourd'hui). Ainsi toutes les lampes chromées ou articulées ne sont pas forcément de fabrication Jumo.
Ci-dessous trois exemples de copie ou imitation, + ou - proche, souvent de qualité médiocre voir mauvais, sont parfois vendue comme des exemplaires rare, ce qui n'est pas le cas bien sûr....



Ces erreurs sont lié au fait de la grande variété des luminaires Jumo, parfois reprenant des styles plus anciens comme le modèle 320, 610 et 615, le Streamline avec la Lucidus bloc, des luminaires contemporain avec le modèle 450 reprenant les abats-jours Guariche et d'autres très moderne (et inimité !) comme les modèles 600, 605, 650, enfin à partir des années 60 les gamme GS et 800 destinées à l'industrie étofferont encore la gamme.

Il convient alors de citer comme designer principal des luminaires Jumo Mr André Mounique dont il est dépositaire du brevet de la Lucidus Bloc en janvier 1945, celle ci et bien d'autre reste incontestablement de pur merveille du design Français des années 50/60 qui méritent d’être re-découvert - sans prétention de quelques designers bien coté - mais pour certains modèle, simplement leur valeur d'innovation technique et leurs design exceptionnel.

Ci-dessous quelques modèles classés par leur modèle et extraits de catalogues des luminaires Jumo.
Cliquez sur les lien "Plus d'info" pour connaitre les détails de chaque luminaire.

Auteur : Alix Jaltier
Exclusivité autrefois-la-lumiere.com/ 

Renseignements

_________________________________________________________________________________

Sur ces pages de ce site, les termes V1 et V2 sont des codes de ma propre invention attribués à certaines lampes Jumo.
Utilisés depuis la création de cette page en 2010, ils me permettent de différencier la première génération (Version 1 : circa 1940) de la deuxième (Version 2 : circa 1960).

Ils n'existent sur aucun catalogue Jumo ou document d'époque.
_________________________________________________________________________________

Jumo 210

Plus d'info ici

Jumo 210 V2
Jumo 201 V1

























_________________________________________________________________________________
Lampe Jumo modèle 210

Jumo 215

Lampe de bureau à pince, serrage par vis moletée, sur flexible laiton chromé, réflecteur boule, interrupteur poussoir sur la base. A été produite avec deux longueurs totales : 75 et 85 cm.
Plus d'infos ici

_________________________________________________________________________________
Lampe Jumo modèle 320

Jumo 320

Lampe champignon Luxe, corps en bakélite













_________________________________________________________________________________

Jumo 350

Lampe Jumo modèle 350
Lampe Champignon Grand Luxe, finition bronze et cuivre
Plus d'info ici  
























_________________________________________________________________________________
Lampe Jumo modèle 450

Jumo 450


Lampe de bureau métal peint et cuivre
Plus d'info ici














_________________________________________________________________________________

Jumo 600

Jumo 600 V1-  1940
Jumo 600 V2 - 1960
























_________________________________________________________________________________

Jumo 605

Lampe Jumo modèle 605

Une variante, conçu spécialement pour les machines à écrire avec bras à double courbure.

Plus d'infos ici











Renseignements


_________________________________________________________________________________

Jumo 610  

Jumo 610 V2 - 1960 Plus d'info ici
Jumo 610 V1 -1940  Plus d'info ici





















_________________________________________________________________________________
Lampe Jumo modèle 615

Jumo 615 double

Première génération à double montant 1940/50
Plus d'info ici



















_________________________________________________________________________________

Jumo 615

Cette lampe en vente ici

Jumo 615 V1 - 1940
Plus d'info ici

Jumo 615 V2 - 1960




















________________________________________________________________________________
Lampe Jumo modèle 650

Jumo 650

Plus d'info ici

_________________________________________________________________________________

Jumo 700

Lampe Jumo modèle 700
Lampe Jumo modèle 700 vers 1945.
Plus d'infos ici



















_________________________________________________________________________________
Lampe Jumo modèle 750

Jumo 750

Lampe Jumo modèle 750 répertoriée dans le catalogue de 1973.
Plus d'info ici












_________________________________________________________________________________

Jumo 800 S

Lampe de bureau Jumo modèle 800 S, vers 1960,
Lampe de travail orientable, bras simple (d'où le "S" associé au modèle), articulée par frein mécanique, projecteur aéré et articulé sur 360°, socle lester de fonte avec interrupteur intégré.
(+ d'infos ici)


Renseignements
Jumo 800 S ivoire
Jumo 800 S noire

Lampe Jumo 800 D (D pour Double) dans le film
 "L'affaire Dominicide Pierre Boutron en 2003 avec
 M. Blanc et M. Serrault. Bien que la scène
 se déroule en 1953, se modèle sera crée 10 ans plus tard.
Lampe Jumo 800D dans "Fantomas" de André Unebelle en 1964
avec Louis de Funès dont il joue avec cette lampe pour interroger son suspect

_________________________________________________________________________________
Jumo 810

Jumo 810

Lampe de bureau et table, deux articulations, large diffuseur pivotant, interrupteur sur socle, peinture et chrome.

















Renseignements
_________________________________________________________________________________

Jumo 820

Lampe d'atelier applique murale et sur pince

Modèle 820 sur happe
Modèle 820 mural (applique)

























_________________________________________________________________________________
Lampe Jumo modèle 900 - 1960

Jumo 900 - 1960

Lampe de travail et d'intérieur, élégante et pratique
Plus d'info ici

Renseignements












Lampe Jumo modèle 900 - 1970

Jumo 900 - 1970

Lampe Jumo modèle 900 éditée à partir de 1970, le seul modèle avec rotule

















_________________________________________________________________________________
Lampe Jumo modèle 1275 ASB

Jumo 1275 ASB

Lampe de bureau Jumo de type eyeball ou space age.
Plus d'info ici

Renseignements
















_________________________________________________________________________________
Lampe Jumo modèle Lucidus Bloc

Jumo Lucidus Bloc

Lampe de bureau à format réductible. Conception osée et moderne, allumage automatique à l'ouverture.
Plus d'info ici














_________________________________________________________________________________

Jumo N 71

Lampe Jumo modèle N.71
Ce modèle est souvent attribué à tord à Eileen Gray, (architecte/décoratrice) voir plus haut. 
Renseignements
_________________________________________________________________________________
Lampe Jumo modèle GS 1 

Jumo GS1 

Cette lampe de bureau était beaucoup utilisée par l'administration française vers 1960.
Elle existe également en finition d'origine verte, grise et chrome de GS 1 à la GS 5.
Sur les GS : les articulations sont serties, dissimulées par des caches chromés et clipsés.
Large diffuseur aéré en aluminium.
C'est à partir des GS que Jumo développe sa gamme de lampe d'atelier, un secteur ignoré jusque la.
Hauteur : 55 cm
Poids : 2,600 kg
(Plus d'info)


Publicité des lampes Jumo





















_________________________________________________________________________________

Jumo GS2

Vers 1960, sa pince indique une des première version, bras de grande envergure, existe en version courte.






















_________________________________________________________________________________

Les modèles Jumo non répertorié



Renseignements
Photos aimablement partagées par Louis-karim R.
Photos aimablement partagées
 par Louis-karim R.




















_________________________________________________________________________________

Les détails des 3 principales articulations :

Détail articulation des 2 versions du modèle Jumo 600 - la plus ancienne étant à droite.

Les premiers modèles d'articulation des lampe Jumo : en laiton chromé, 2 galets interne en laiton sont maintenu dans leur logement en permaly et sous pression constante à l'aide d'un ressort. 
L'inconvénient principale des premiers modèles : le laiton chromé vieilli mal, les tubes peuvent être fendu dans leur longueur mais l'absence de fer limite la corrosion, la patine naturelle est bien plus jolie que les suivantes.












Apparut vers 1955/60, articulation par frein mécanique, dit "étrier", les 3 trois mouvements sont intégré dans 4 supports en acier qui viennent s’emboîter pour former un même logement lui même enfermer dans un boitier chromer.
La structure des lampes utilise désormais un alliage plus solide, résistant mieux à la déformation mais les chromes sont désormais sujet à la corrosion.





Avec le développement de la nouvelle gamme GS et série 800, les articulations sont sertie et en partie soudée, indémontable et donc plus performant. Recouvert par deux clips chromer très sensible à la corrosion.


Renseignements








Et cette liste est non-exhaustive, on découvre encore des lampes Jumo aujourd'hui qui en fait plus de 80 modèles différents. Pour certaines ayant évolué avec le temps.

_________________________________________________________________________________

Extraits des catalogues Jumo

84 modèles sont recensés dans ces catalogues de la marque Jumo, sans doute encore incomplet car certains modèles n'y sont pas représentés.

Renseignements

Dépliant Société Jumo 
non daté, estimé vers 1960
Livret catalogue Jumo daté de 1973




























Auteur : Alix Jaltier
Exclusivité autrefois-la-lumiere.com/ 

7 commentaires:

  1. Bravo pour l’enquête !
    Maintenant on sait tout sur ces magnifiques lampes !

    RépondreSupprimer
  2. Super boulot, excellent site, merci pour le partage de vos connaissances !

    RépondreSupprimer
  3. Excellent et remarquable travail , pour en finir avec les attributions fantaisistes ,destinées sans doute , à rassurer l'acheteur qui n'a pas confiance dans son jugement !
    Encore bravo !
    joël FELIX

    RépondreSupprimer
  4. Travail de référence, bravo et merci (je vous fais un don)

    RépondreSupprimer
  5. Vous faites parti des meilleurs voire le seul en France à être si complet : restaurer avec justesse, trouver le bon compromis... avec la culture et le partage de connaissance en plus… !
    Vous avez une belle réputation qui persiste et grandie... vous êtes une référence à Paris.

    RépondreSupprimer
  6. Amélie Jourdainlundi, 15 mai, 2017

    C'est dingue, je ne pensais pas trouver autant d'infos sur ma petite lampe !
    Merci pour ce que vous faites

    RépondreSupprimer

Vous appréciez le site autrefois-la-lumiere.com ?
Participez à son financement avec un don de votre choix

Merci d'avance.